renom


renom

renom [ rənɔ̃ ] n. m.
XIIe; de renommer
Littér. Opinion répandue dans le public, sur qqn ou qqch. réputation. Un bon, un mauvais renom. « son grand renom de sévérité et de sagesse » (Zola).
Spécialt (1502) Cour. Opinion favorable et largement répandue. célébrité, gloire, notoriété, renommée. Il doit son renom à cette découverte. « Le renom de l'École polytechnique » (Balzac). Avoir, acquérir du renom. Ce produit a acquis un grand renom sur le marché. Un homme de renom. Les cafés, les glaciers en renom. réputé.
⊗ HOM. Renon.

renom nom masculin (de renommer) Littéraire. Réputation de quelqu'un, de quelque chose, opinion que le public a sur eux : Le mauvais renom d'une marque. Opinion favorable largement répandue dans le public : Ce savant doit son renom à cette découverte.renom (homonymes) nom masculin (de renommer) renon nom masculinrenom (synonymes) nom masculin (de renommer) Littéraire. Réputation de quelqu'un, de quelque chose, opinion que le public a...
Synonymes :
- réputation
Opinion favorable largement répandue dans le public
Synonymes :
- célébrité
- crédit
- notoriété
- popularité
- renommée
Contraires :
- obscurité

renom
n. m. Opinion (généralement favorable) répandue sur qqn, qqch. Un écrivain de grand renom.

⇒RENOM, subst. masc.
A. — Opinion que se fait le public sur une personne ou sur une chose. Synon. réputation. Monsieur Coignard, tous les prêtres qui recherchent la société des femmes galantes y laissent leur vertu et leur bon renom (A. FRANCE, Opin. J. Coignard, 1893, p. 62). Lorsque la révolution pointa, ils rejoignirent les Blancs au camp de Jalès, dans ce canton sauvage auquel l'auberge de Peyrereilhe a donné par la suite un affreux renom (POURRAT, Gaspard, 1925, p. 133).
B. — Opinion favorable largement répandue dans le public sur quelqu'un ou sur quelque chose. Synon. célébrité, notoriété, renommée. Acquérir du renom. Il n'est pas de peuple, ayant acquis dans le monde quelque renom, qui ne se glorifie avant tout de ses annales militaires: ce sont des plus beaux titres à l'estime de la postérité (PROUDHON, Guerre et paix, 1861, p. 32). Tant pis pour Picquart, tant pis pour le bon renom de la France, si l'intérêt de l'Allemagne commande au soldat allemand et à son chef suprême de se faire, par leur silence, complices du crime public! (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 527).
De renom. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Synon. fameux, illustre, renommé, réputé. Médecin, consultant de renom; restaurant de renom. Depuis 1870, l'introduction par les Américains de groupes dans les cirques européens a permis des effets d'ensemble. Une entreprise de renom se doit maintenant d'avoir un important troupeau d'éléphants (Hist. spect., 1965, p. 1528).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. renon. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1176 « opinion que le public a d'une personne ou d'une chose » (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 341); 2. 1508 « bonne renommée, célébrité » (L'Arrest du Roy des Rommains ds Anc. poés. fr., VI, 148). Déverbal de renommer. Fréq. abs. littér.:277. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 333, b) 396; XXe s.: a) 579, b) 331. Bbg. ROBREAU (Y.). L'Honneur et la honte: leur expr. ds les rom. en prose du Lancelot-Graal. Genève, 1981, pp. 95-98.

renon ou renom [ʀ(ə)nɔ̃] n. m.
ÉTYM. Anc. franc. renonc « réponse négative », lat. renuntiare.
Régional (Belgique). Résiliation d'un bail. || Donner, recevoir son renon. Renoncer (II., 3.).
HOM. Renom.
————————
1. renom [ʀ(ə)nɔ̃] n. m.
ÉTYM. XIIe; de renommer. → Renommée.
1 Littér. Opinion répandue dans le public, sur qqn ou qqch. Réputation. || Un bon, un mauvais renom (→ Attacher, cit. 50). || Un grand renom de sévérité et de sagesse (→ Imposer, cit. 46).
1 Dès qu'on est malhonnête on est rongé tout vif
Par son mauvais renom et par sa perfidie.
Hugo, la Légende des siècles, XX, I.
2 (…) c'est que l'ancien marquis, ne vous déplaise, a fait des siennes dans ce pavillon. Il a mauvais renom dans le quartier; quand on y entend du tapage, on dit : C'est le pavillon de Parnes (…)
A. de Musset, Nouvelles, « Les deux maîtresses », V.
2 (V. 1240). Spécialt, cour. Opinion favorable et largement répandue. Célébrité, gloire (cit. 1), notoriété, renommée, vogue. || Le renom de l'École polytechnique (cit. 1). || Un homme de renom. Illustre (→ Étage, cit. 12). || Les cafés, les glaciers en renom. Réputé. || Avoir, acquérir du renom. || Songer à son renom futur, à la postérité.
3 Je trouve un soin bien ridicule
De travailler à son renom.
(…) Après nous, il ne faut attendre
Que la pourriture et la cendre (…)
Théophile de Viau, Ode à M. de Liancourt.
4 Et pourtant l'évêque d'Avranches a encore du renom dans son pays de basse Normandie; il en a jusque parmi le peuple, parmi les paysans; son souvenir a fait dicton et proverbe.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 3 juin 1850.
5 (…) un scandale qui pourrait porter atteinte au renom de notre maison.
G. Duhamel, Salavin, Journal, 28 mai.
Vieilli (qualifié). || Un renom éclatant.
CONTR. Obscurité, ombre, oubli.
HOM. Renon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • renom — renom …   Dictionnaire des rimes

  • renom — Renom. s. m. Reputation, l opinion que le Public a d une personne, d une chose. Bon renom. mauvais renom. grand renom. un homme de renom, de grand renom. cette action luy a acquis beaucoup de renom. cela a beaucoup diminué de son renom, luy a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • renom — Renom, ou renommée, Fama, Claritudo, Claritas, Nomen opinio. Bon renom ou bruit, Secunda fama. Bon renom bien entretenu, AEquabilis fama. Qui a bon renom, Famae commendatioris homo. Un homme de renom, Luculentus homo. Mauvais renom de deshonneur …   Thresor de la langue françoyse

  • renom — (re non) s. m. Opinion que le public a d une personne, d une chose. •   Ne vous acquérez pas par votre dureté Un renom odieux à la postérité, ROTR. Antig. II, 2. •   Une petite fontaine sans nom et sans renom ; voilà où vous vous êtes baignée,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RENOM — s. m. Réputation, opinion que le public a d une personne, d une chose. Bon renom. Mauvais renom Grand renom. Un homme de renom, de grand renom. Cet exploit lui acquit un grand renom. Il s est fait un mauvais renom. C est un auteur sans renom. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RENOM — n. m. Réputation; opinion que le public a d’une personne, d’une chose. Un homme de grand renom. Cet exploit lui acquit un grand renom. Il s’est fait un mauvais renom. Une ville de grand renon. Employé tout seul, il se prend ordinairement en bonne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Renom — Notoriété Voir « notoriété » sur le Wiktionnaire …   Wikipédia en Français

  • rénom — prénom …   Dictionnaire des rimes

  • renom — re|nom Mot Agut Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • renom — nm. rnon (Albanais.BEA.) …   Dictionnaire Français-Savoyard